Cinq points à retenir concernant le cloud et l'innovation d'après ING et Google Cloud

illustration-financial-services-finance.png

Le secteur des services financiers reste l'un des plus compliqués lorsqu'il est question de transformation numérique. Les dirigeants cherchent à piloter le changement, exploiter les données et accélérer la croissance, tout en suivant les évolutions du secteur au rythme des changements de réglementations et d'exigences de conformité. Les professionnels du secteur cherchent de nouveaux outils permettant de mettre en place des environnements plus agiles et plus ouverts à l'innovation. 

Dans notre dernier webinar sur les services financiers, nous avons abordé la vitesse du cloud et de l'innovation avec ING et Google Cloud. Le panel était composé de Jerome Tagliaferri, propriétaire produit pour la Suite ELK en tant que service chez ING, ainsi que d'Özgür Kuru, ingénieur client chez Google Cloud, responsable des pratiques de gestion des données de la région Nord. 

Tous deux ont soulevé d'excellents points et formulé des recommandations essentielles, dont voici un petit récapitulatif.

La clé du début à la fin : la confiance

"Le secteur des services financiers se base sur la confiance, car vos données doivent être sécurisées, accessibles et fiables en permanence", indique Özgür Kuru de Google Cloud. Toutefois, un seul moment de vulnérabilité, et c'est toute la réputation d'un établissement financier qui est en péril. "Il faut se méfier de tout : la sécurité doit être gérée au niveau de chacune des couches", affirme Özgür.

Aussi, comment créer un environnement de confiance sans pour autant entraver la créativité ? Dès le départ, il est nécessaire de penser "confiance" et "sécurité" lors de la conception de votre service. "Si vous ne pensez pas dès le début à ces deux aspects, vous risquez d'avoir de gros problèmes par la suite", déclare Jerome Tagliaferri d'ING. D'après Jerome, les outils et processus qu'il met au point chez ING placent la confiance comme pierre angulaire des futurs développements. Pour que cela soit possible, il recommande de créer des canaux de communication en amont, et de concevoir l'architecture autour de ces canaux de communication. "Plus vous intégrez ces éléments à la technologie en tant que telle, plus les choses sont faciles pour l'utilisateur final et, de là, pour le prestataire de services", indique Jerome. 

Les deux experts s'accordent toutefois à dire que, même si les outils et les processus doivent être simples à utiliser et à comprendre, ils doivent proposer un large éventail de nuances. "La confiance est une dimension qui a beaucoup d'importance à nos yeux. Nous voulons la rendre simple, mais sans en ignorer toute la complexité. Et c'est dans ce sens que nous travaillons chez Elastic", indique Arno Van de Velde d'Elastic. 

Surcharge d'informations : comment les gérer

Quel que soit leur rôle dans le secteur, tous les professionnels l'affirment : ils sont submergés d'informations. Pour les professionnels de l'informatique, les coûts relatifs au stockage des données ont considérablement diminué ces dernières années, mais le traitement des données reste un processus qui peut être onéreux. Par ailleurs, le véritable coût des données est ailleurs : il découle du temps et des ressources mobilisées pour gérer les surcharges d'informations, et encore plus important, de l'incapacité à exploiter les données pour en dériver des informations précieuses. "La plus grande difficulté est de réussir à passer des données aux informations, et des informations à la visibilité pour prendre des mesures concrètes", indique Morten Fano d'Elastic.

Heureusement, il existe d'excellentes méthodes pour tirer le meilleur parti de vos données et éviter les surcharges d'informations. Özgür, par exemple, recommande d'accorder plus d'attention aux métadonnées. "Les métadonnées prennent de plus en plus d'importance. Collectez les métadonnées auprès de différentes sources pour pouvoir mieux maîtriser les surcharges d'informations", conseille-t-il. En plus d'examiner les données en tant que telles, il est essentiel d'opter pour des outils qui aident à les simplifier. "Pour gérer les surcharges d'informations, intégrez-les directement dans le logiciel. Mettez en place des outils et des fonctionnalités qui permettront d'exploiter au mieux vos ensembles de données", recommande Jerome. 

Les logs en tant que ressource stratégique

Pour bon nombre de clients du secteur des services financiers, la gestion des logs est avant tout une exigence réglementaire du secteur. Néanmoins, tous les technologues le savent, il est nécessaire d'accéder aux logs pour résoudre un problème ou un cas d'utilisation particulier. Pour tirer le meilleur parti de vos logs, Jerome recommande de se pencher sur les catégories. "Pensez tout d'abord à vos cas d'utilisation. Déterminez une solution qui vous permettra de sauvegarder certains logs en vue d'une utilisation ultérieure", indique Jerome. "Réfléchissez à ce dont vous avez vraiment besoin et ce que vous voulez vraiment." Özgür abonde en ce sens. "Parfois, vous ne savez pas ce que vous recherchez jusqu'à ce que vous en ayez besoin. Il devrait y avoir des processus de gestion des données régis par des règles de conservation, d'archivage et de suppression saines. C'est ce qu'offre aujourd'hui la technologie cloud en permettant de stocker des données en toute transparence dans différents niveaux de stockage selon la fréquence à laquelle elles sont consultées, ce, dans le but d'optimiser les coûts."

D'autres méthodes vous permettent de tirer le meilleur parti de vos logs, en particulier lorsqu'ils sont capturés en temps réel. Par exemple, le Machine Learning. "L'une de nos options de Machine Learning les plus récentes est la capacité à faire ressortir les messages de log inhabituels. Vous pouvez travailler de façon un peu plus optimale lorsque vous vous focalisez sur ce type de messages", indique Arno. 

La conformité au service de l'innovation ?

Comme indiqué précédemment, l'un des aspects les plus importants lors de la création d'une nouvelle technologie ou de nouveaux processus est de garder la conformité à l'esprit dès le début. "Si vous oubliez certains aspects réglementaires au départ, votre équipe et vous en payerez le prix fort", déclare Jerome. C'est pourquoi les professionnels des technologies et les chefs de produits font appel à d'autres partenaires pour assurer la conformité. "Si vous travaillez dans le secteur financier, entourez-vous d'un ingénieur en sécurité et d'un ingénieur en conformité. Vous y gagnerez du temps, de l'argent, etc.", affirme Jerome.

La conformité est donc nécessaire, mais elle peut être également vue sous un autre angle. En effet, les professionnels du secteur qui cherchent à créer des produits conformes aux exigences réglementaires contribuent à bâtir l'avenir. "Paradoxalement, les exigences réglementaires stimulent l'innovation. Elles impliquent une conversation très active avec les chefs de produit. Nous y consacrons beaucoup de temps et de moyens novateurs pour faciliter les aspects réglementaires pour tout le monde", indique Özgür. C'est également ce que constate Morten avec bon nombre de clients Elastic. "De nombreux clients qui ont été des pionniers dans la gestion des exigences réglementaires sont désormais capables d'avancer plutôt rapidement pour migrer les charges de travail vers le cloud."

Google Cloud et Elastic : l'union fait la force

Google Cloud et Elastic sont des partenaires de longue date, ce qui permet aux clients de bénéficier des services innovants que Google développe et des solutions optimisées pour la recherche que propose Elastic. Google offre le terrain idéal pour les technologies open source, et de ce fait, les services d'Elastic peuvent être déployés sur 17 régions de GCP. L'exécution d'Elastic sur Google Cloud apporte les avantages suivants : une facturation transparente, des services entièrement gérés, une sécurité optimale et les fonctionnalités de recherche fondamentales d'Elastic. 

Et ce n'est pas tout : elle permet également une intégration facile, ce qui permet aux clients des services financiers d'exploiter pleinement leurs données. "Il est primordial d'analyser les données venant de différentes sources sous différents formats en un claquement de doigts. C'est ce qui fait du secteur des services financiers un secteur aussi intense au niveau de l'utilisation des données. Et c'est là que le partenariat d'Elastic et de GCP prend tout son sens", déclare Özgür. "Pensez à des cas d'utilisation comme les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, ou encore la connaissance du client, dans lesquels vous devez combiner des analyses numériques avec des informations dérivées des sources d'actualité." Dans de tels scénarios, le fait d'associer la puissance d'Elastic aux services de Google Cloud, comme BigQuery, peut vraiment porter ses fruits en apportant davantage de visibilité sur vos données.

Découvrez comment les établissements financiers convertissent les données en ressource stratégique avec Elastic.

  • Nous recrutons !

    Rejoignez une équipe internationale distribuée dont tous les membres sont facilement joignables par visioconférence. Vous cherchez un poste aux conditions flexibles et à l'impact réel ? Vous souhaitez bénéficier d'opportunités de développement en permanence ?