Observabilité
Gouvernements

Le gouvernement du Rwanda booste le bien-être de sa population grâce à la collecte et l'analyse de données, optimisées par Elastic Observability

Analyse rapide de données gouvernementales en temps réel

Elastic Consulting et l'agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ) ont collaboré pour concevoir et déployer une solution de monitoring et d'évaluation qui permette au gouvernement du Rwanda de prendre des décisions importantes en matière de santé publique et de protection à partir d'analyses en temps réel.

Protection de l'égalité des genres et des personnes vulnérables

Le gouvernement du Rwanda peut ajuster ses politiques pour améliorer le bien-être de la population, notamment en réduisant la violence dans le pays et en augmentant les vaccinations contre la Covid-19, grâce aux informations exploitables ressortant des données fournies par Elastic.

Accélération des progrès en matière de durabilité et de développement

Qui dit amélioration de l'agrégation et de l'analyse des données, dit plus grande pertinence des informations. Ainsi, le gouvernement du Rwanda peut prendre des mesures actives en faveur des objectifs de durabilité et de développement du pays.

La GIZ et Elastic aident à accélérer les projets du gouvernement rwandais qui encouragent l'égalité des genres, protègent les personnes vulnérables et font progresser la vaccination contre la Covid-19.

La Rwanda Information Society Authority (RISA) est une institution gouvernementale établie en 2017 dont la mission est de soutenir la transformation numérique du pays et d'utiliser des technologies d'information et de communication (TIC) pour aider la population dans des domaines tels que les affaires, l'éducation et la santé.

La transformation d'un pays ayant l'une des populations les plus denses de l'Afrique subsaharienne est bien entamée. L'agriculture reste l'activité principale, néanmoins l'industrie a pris de l'essor ces dernières années. Le tourisme également connaît une belle croissance. Des centaines de milliers de personnes visitent le Rwanda chaque année pour observer les gorilles des montagnes dans la nature, suivre les traces des populations de gros gibier et faire de la randonnée sur le paysage volcanique vallonné du pays.

Le gouvernement rwandais a renforcé ses efforts pour développer son économie, augmenter le nombre d'élèves à faire des études au niveau secondaire, ainsi qu'à améliorer les résultats en matière de santé pour une population de 13 millions de personnes. Il a également défini des objectifs de durabilité ambitieux et met actuellement de nouvelles mesures en place pour protéger la population des catastrophes naturelles, telles que les inondations, les glissements de terrain et les tremblements de terre.

La RISA joue un rôle essentiel en soutenant ces initiatives et en aidant le gouvernement à allouer les ressources technologiques le plus efficacement possible. L'une des principales responsabilités qu'elle assume concerne le centre de commande gouvernemental (GCC), qui prépare des tableaux de bord de données mesurant les résultats des projets par rapport aux indicateurs clés de performance (KPI).

"Il est crucial de disposer de données fiables et d'outils d'analyse polyvalents", déclare Antoine Sebera, directeur de l'innovation gouvernementale à la RISA. "Nous avons besoin de preuves tangibles pour déterminer la valeur des investissements sociaux et économiques, ainsi que pour allouer les ressources là où elles auront le plus d'impact."

Auparavant, le GCC était entravé par un manque d'automatisation. Les services gouvernementaux devaient charger des fichiers de données pour que ces dernières puissent être examinées par une équipe d'experts, avant d'être enfin présentées aux responsables. "Nous avions besoin d'une approche plus flexible qui nous permettrait de prendre des décisions fondamentales en nous basant sur des analyses en temps réel", indique Antoine Sebera. "Nous voulions également introduire une meilleure structure et une gouvernance optimisée pour pouvoir connecter de multiples sources de données."

Pour concrétiser cette vision, il était nécessaire de revoir la conception du GCC de zéro. Pour Antoine Sebera, c'était l'occasion de passer d'une plateforme d'intelligence opérationnelle standard à une plateforme offrant une analyse des données et un reporting plus sophistiqués.

Nous voulions créer un hub de données aux différentes finalités que nous pourrions employer dans de multiples cas d'utilisation dans les domaines de l'éducation, de la protection sociale et de tout autre que nous estimerions utile.

– Antoine Sebera, Directeur de l'innovation gouvernementale, RISA
© GIZ/Agricomm

© GIZ/Agricomm

Constitution d'une équipe de projet réunissant des experts en données

Antoine Sebera et ses collègues de la RISA se sont tournés vers la GIZ, qui emploie plus de 200 personnes au Rwanda. Financée par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, la GIZ travaillait depuis de nombreuses années avec le gouvernement du Rwanda pour l'aider à atteindre les objectifs de transformation numérique et de développement durable fixés par les Nations Unies.

Antoine Sebera a discuté du projet avec Olaf Seidel, ancien responsable du Digital Transformation Center Rwanda. "J'ai rapidement vu le potentiel que la vision de la RISA présentait avec le remaniement total du GCC et la façon dont cette évolution pourrait contribuer à l'économie et au bien-être du peuple rwandais", confie Olaf Seidel.

L'une des premières étapes qu'il a entreprises a été de constituer une équipe d'experts en données. Parmi eux, Thomas Wiemann, qui travaille en coopération avec la RISA et la GIZ en tant que responsable de programme dans le cadre de la transformation numérique gouvernementale au Rwanda.

Thomas Wiemann et son équipe ont évalué différentes solutions d'observabilité, mais seul Elastic répondait à l'ensemble des exigences qu'ils avaient définies, notamment des tableaux de bord de libre-service, des connecteurs de gestion du Big Data à de nombreuses sources de données, et un prix abordable. "Elastic regroupe des fonctionnalités sophistiquées avec un modèle de licence flexible, ce qui nous permet d'explorer les possibilités qui s'offrent à nous en déployant l'environnement sans risque financier important", indique Thomas Wiemann.

Fort de son expérience, Thomas Wiemann savait que le projet aurait des exigences différentes par rapport à d'autres déploiements Elastic. "À la différence des projets impliquant des volumes de données faramineux qui prennent en charge un seul cas d'utilisation, nous avions une multitude de scénarios incluant des volumes de données réduits", déclare-t-il.

Pour ce déploiement unique, il fallait un partenaire de mise en œuvre ayant une capacité équivalente. Suite à un appel d'offres, c'est le fournisseur Comsense et son partenaire Aptude qui ont été retenus grâce à leur expertise en gestion et en visualisation des données, et leur capacité à rassembler une équipe de plus de 100 ingénieurs à distance pour les projets internationaux. Pendant environ 18 mois, Thomas Wiemann a travaillé en étroite collaboration avec Sagar Babar, cofondateur et PDG de Comsense, pour concevoir l'architecture de la nouvelle solution GCC, la tester et la déployer.

Comsense et Aptude ont livré la solution au début de l'année 2022. Elasticsearch constitue la colonne vertébrale de l'architecture de cette solution, avec Logstash pour l'ingestion et l'enrichissement des logs et d'autres données. Kibana est également très utilisé pour la création de tableaux de bord personnalisés. La configuration s'exécute sur des clusters Elasticsearch hébergés sur site, à l'aide de nœuds du fournisseur cloud AOS, qui assure l'ensemble des services cloud pour le gouvernement du Rwanda.

Avec Elastic, nous pouvons combiner toutes les données de KPI du gouvernement dans un seul et même tableau de bord intelligent. Plus qu'un système classique d'informatique décisionnelle, il s'agit d'un système de monitoring et d'évaluation que la RISA peut utiliser pour évaluer les progrès réalisés par rapport aux résultats, repérer les goulots d'étranglement et identifier les effets imprévus d'un projet.

– Sagar Babar, cofondateur et PDG de Comsense

Thomas Wiemann met également en avant le rôle joué par Philipp Kahr, architecte Elastic Consulting, qui a aidé la GIZ a faire la migration à partir de ses outils et services existants, ainsi qu'à réduire son coût total de possession (TCO). Lors d'une série de sessions de formation avec l'équipe de la GIZ, Philipp Kahr a montré comment ingérer et modifier des données dans Kibana, avant d'appliquer des visualisations permettant de faire ressortir des informations exploitables. Il a également montré à l'équipe comment enrichir des points de données avec des données géographiques pour déterminer les emplacements présentant le plus grand potentiel d'amélioration.

"Par rapport au déploiement précédent du GCC, Elastic apporte davantage d'ouverture, de scalabilité et est plus facile à intégrer", affirme Thomas Wiemann. "Le tableau de bord affiche les données agrégées en temps réel et présente les facteurs de risque éventuels qui nécessitent une prise en charge. C'est également bien plus simple de créer et de personnaliser des tableaux de bord pour les indicateurs de développement durable du Rwanda."

Transformation de la société et dynamisation de l'économie

Après quelques mois seulement, la nouvelle solution Elastic servait dans le cadre de plusieurs projets de transformation importants au niveau national.

L'un de ces projets était mené par l'organisme du gouvernement rwandais chargé de promouvoir l'égalité des genres et la sécurité des groupes vulnérables. "L'organisme pourra mieux exploiter ses données, déterminer les ensembles de données manquants et fournir des tableaux de bord sur l'égalité des genres et la protection des enfants", indique Antoine Sebera.

Avec ces informations exploitables sur l'égalité des genres et la sécurité des groupes vulnérables, l'organisme peut davantage sensibiliser le public aux problèmes sociaux et prendre des mesures pour améliorer le bien-être de la population, notamment en réduisant la violence dans le pays.

– Antoine Sebera, Directeur de l'innovation gouvernementale, RISA

L'application rwandaise de chatbot sur la Covid-19, appelée Mbaza, est un autre exemple efficace d'agrégation et d'analyse des données. L'application peut être utilisée pour accéder à des informations sur la fréquence et les étapes recommandées à prendre en cas d'infection, ainsi que pour se tenir au courant des dernières restrictions et réglementations.

Elastic permet de monitorer les données de l'application, notamment l'utilisation des différentes langues et le fournisseur télécom le plus employé pour accéder à l'application. Les informations servent à guider le développement des projets et à concevoir les politiques gouvernementales, notamment avec la création de versions en différentes langues et la promotion de l'application via plusieurs fournisseurs.

Une seule version pour une multiplicité de déploiements

La rentabilisation a été impressionnante sur l'ensemble des projets. "Lorsque les résultats de ces initiatives et les commentaires enthousiastes des utilisateurs ont été pris en compte, Elastic Observability a commencé à générer une valeur mesurable dans les six mois ayant suivi son déploiement", indique Thomas Wiemann.

Pour l'avenir, Antoine Sebera perçoit un potentiel quasi illimité pour la solution Elastic. C'est pourquoi il collabore avec la GIZ et Elastic Consulting afin d'identifier d'autres cas d'utilisation qui pourraient bénéficier de l'analyse avancée des données et de tableaux de bord. Parmi eux, l'élaboration de scénarios dans lesquels des hôpitaux sont submergés, pour mieux comprendre leurs capacités en termes de lits et rediriger les patients vers l'hôpital le plus adapté en fonction du lieu et de la disponibilité,

ou encore le suivi de la démographie afin de construire de nouvelles écoles en fonction des tendances. Autre exemple : la cartographie des cultures, afin d'aider les agriculteurs à multiplier la valeur de leurs récoltes, notamment de café, de bananes, de riz et de blé.

Nous aimons considérer la solution Elastic comme une "informatique décisionnelle en tant que service" qui nous permet de ne pas avoir à concevoir un nouveau système à chaque fois qu'un cas d'utilisation se présente. Nous avons mis en place une infrastructure de base, et dès qu'un service du gouvernement a besoin de notre aide, nous nous adaptons aux exigences de son initiative.

– Antoine Sebera, Directeur de l'innovation gouvernementale, RISA

Par-dessus tout, Antoine Sebera voit Elastic Observability comme une avancée majeure dans les efforts du Rwanda pour devenir une société numérique désirant employer davantage ses citoyens dans des rôles mieux payés. "Elastic joue désormais un rôle central pour mesurer nos objectifs nationaux de durabilité et de développement", déclare-t-il. "Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli avec l'expertise de la GIZ et de Comsense. Ensemble, nous aidons à améliorer le bien-être de la population, notamment au niveau de la protection sociale, de la transformation économique et des droits de l'homme."