L'observabilité au service des conseils d'administration

Aujourd'hui, les dirigeants ne peuvent plus se permettre d'attendre la réunion trimestrielle pour aborder les questions cruciales. Heureusement, les informations en temps réel sont là pour aider.

blog-p2-selects-720x420-03chess.jpg

Pendant longtemps, les organisations n'avaient d'autre choix que d'étudier les données commerciales et opérationnelles après coup pour comprendre les performances de l'entreprise ou prendre des décisions proactives. Aujourd'hui, avec les technologies appropriées, les responsables informatiques peuvent analyser les flux de données en temps réel pour faire remonter les risques et les opportunités aux conseils d'administration.

C'est là que l'observabilité entre en scène. L'observabilité permet aux organisations de collecter des indicateurs, des logs et des traces à dimensionnalité élevée pour détecter plus rapidement l'origine d'un problème et répondre aux inconnues inconnues. En s'appuyant sur le monitoring des performances applicatives (APM) pour les logs, l'infrastructure et le monitoring de l'expérience numérique, les entreprises prennent des décisions à partir de la visibilité qu'elles ont en temps réel de leurs activités, et non plus en tâtonnant. L'observabilité joue un rôle essentiel dans la réussite des organisations axées sur les données.

Lorsque les conseils d'administration envisagent les options qui s'offrent à eux pour économiser de l'argent ou pour développer une entreprise, ils se penchent sur la façon dont ils investissent dans les personnes, les processus et les technologies. Finis, les rapports sur tableurs. L'environnement d'aujourd'hui est axé sur les microservices dans le cloud moderne, et l'écosystème des applications peut changer plusieurs fois par jour.

À l'aide d'outils d'observabilité, les responsables informatiques peuvent permettre aux membres du conseil d'administration de puiser dans un flux d'informations en temps réel provenant d'entrées de données d'entreprise essentielles. Et ces entrées de données peuvent atteindre des milliards par jour ! Pour analyser ces énormes volumes et en faire ressortir des informations exploitables, rien de tel que d'utiliser des outils d'observabilité optimisés par le Machine Learning.

À partir des données, les membres du conseil d'administration pourront mettre en corrélation l'expérience des clients avec les fluctuations rencontrées dans les activités, par exemple, des chargements de page lents, des environnements numériques et physiques déconnectés, ou encore des résultats financiers imprévus. Combien de temps faut-il pour impliquer un prospect et le convertir en client ? Avec les entrées appropriées, les dirigeants peuvent déterminer le coût à prévoir pour résoudre les problématiques rencontrées. Ces problématiques entraînent souvent des questions qui relèvent du conseil d'administration, lequel va déterminer notamment s'il faut effectuer les dépenses en interne ou engager un tiers pour tout gérer.

Les conseils d'administration peuvent être amenés à chercher des réponses à des questions essentielles du type :

  • Notre équipe chargée des applications ou notre fournisseur cloud respectent-ils les accords de niveau de service (SLA) en matière de disponibilité pour nos principales applications d'entreprise ?
  • Devons-nous détenir notre propre data center ou est-il préférable de passer par le cloud ?
  • Notre expérience client est-elle conforme aux normes du secteur ? 
  • Les employés ont-ils à leur disposition les données dont ils ont besoin pour prendre des décisions opportunes ou proactives ? 
  • L'envergure de notre dette technique nous empêche-t-elle de réaliser plus d'investissements stratégiques ?
  • Notre organisation est-elle optimisée pour avoir un impact sur les collaborateurs et les retenir afin de lutter contre la pénurie de talents informatiques ?

Réponses à la demande sur le statut de la transformation numérique

Les conseils d'administration ont un nombre sans fin de questions à traiter qu'ils doivent classer par ordre de priorité. Néanmoins, l'un des sujets brûlants du moment concerne le retour sur investissement de la transformation numérique

Alors que de nombreux conseils d'administration étudient des indicateurs tels que la satisfaction client, un conseil d'administration ayant opté pour un fonctionnement en temps réel peut chercher un ensemble d'indicateurs personnalisés pour suivre les KPI techniques associés à des objectifs d'entreprise quantifiables, comme la fidélisation des clients et la perte de revenus. Un DSI ayant des données en temps réel à sa disposition pourrait communiquer ces KPI dans un tableau de bord en direct, plutôt qu'au moyen d'un rapport datant de plusieurs semaines.

Chaque conseil d'administration part du principe que les principaux systèmes de l'entreprise resteront en ligne ou que le service informatique résoudra les problèmes rencontrés en quelques minutes, et non pas plusieurs heures ou jours. Il mesure le temps moyen de résolution (MTTR) et le compare aux SLA et aux normes du secteur, y compris à la promesse faite par les fournisseurs de service. 

Les systèmes de monitoring ne sont pas tous capables de suivre le parcours d'un utilisateur entre le moment où il ouvre une session jusqu'au moment où il se déconnecte. Toutefois, l'expérience client et les résultats d'entreprise sont devenus une priorité des conseils d'administration ces dernières années. 

Comment mettre l'observabilité au service des conseils d'administration

Ceci étant dit, les membres d'un conseil d'administration n'ont pas tous la volonté de plonger dans les détails sous-jacents des performances de leur infrastructure d'entreprise. Ils peuvent se sentir submergés rien que par le volume de données qui est généré par l'écosystème d'applications et qui circule dans les solutions d'observabilité. Par exemple, il n'est pas rare que les applications principales d'une grande entreprise génèrent plusieurs téraoctets de stockage par jour. 

Aussi, pour qu'un conseil d'administration puisse savoir ce qui se passe en temps réel, deux options s'offrent aux responsables informatiques :

Premièrement, ils peuvent s'appuyer sur des technologies de visualisation optimales pour rendre les données d'observabilité compréhensibles et exploitables. Même si les membres d'un conseil d'administration ne demandent pas de tableaux de bord personnalisés ou de rapports interminables, ni d'analyse de l'origine d'une panne, les outils de visualisation des données peuvent leur fournir des informations parlantes en un coup d'œil, qui pourront être exploitées ensuite lors des réunions. 

Deuxièmement, le service informatique peut configurer des alertes exploitables pour les conseils d'administration ou les directeurs/comités qui souhaitent être informés des choses qui se passent. Ces alertes peuvent se baser sur un ensemble d'indicateurs de référence montrant l'évolution du statut d'une activité ou d'une technologie. Elles peuvent inclure des notifications concernant des anomalies, comme la dégradation d'une expérience client ou une baisse de revenus quotidiens pour un magasin. Les membres d'un conseil d'administration sont bien conscients qu'une résolution rapide des problèmes rencontrés par les clients peut booster leur confiance et leur satisfaction.

"L'observabilité part du postulat que les organisations automatiseront leurs systèmes et instrumenteront leurs applications pour générer des données sur les performances, entre autres indicateurs", déclare Gagan Singh, vice-président du marketing produit et de l'observabilité chez Elastic. "Bon nombre d'entreprises établissent un centre d'excellence qui définit les bonnes pratiques à appliquer par les développeurs et les équipes opérationnelles. Elles veillent à ce que la télémétrie, notamment les logs, les indicateurs et les traces, ainsi que les paramètres d'entreprise soient accessibles aux équipes opérationnelles ou aux dirigeants afin de mettre au jour des informations en temps réel." 

Au fur et à mesure que les conseils d'administration obtiennent une bonne compréhension des activités, de l'utilisation et des coûts de l'entreprise, ils peuvent prendre des décisions plus avisées concernant la répartition des ressources, et de là, accélérer l'innovation, augmenter la productivité des collaborateurs et réaliser de plus grandes économies. Avec les bons outils, un milliard d'entrées de données ici et là peut aboutir à des découvertes opportunes et pertinentes.

Regardez le webinar à la demande "Tendances 2022 en matière d'observabilité : regard sur l'avenir"